Blog

L'aventure crowdfunding

L'aventure crowdfunding
Je suis entre deux générations : entre celle qui sait ce qu'est le crowdfunding sans pour autant être née avec,
et celle qui la découvre et qui, par éducation, pense "qu'on ne demande pas d'argent aux gens".

Alors, j'y vais - j'y vais pas ?

"Et si ça donne une mauvaise image de marque ?" "Et si je n'arrive pas à atteindre la somme ?" "Et si personne ne soutien mon projet ?"...
Et en même temps j'ai cette l'envie : L'envie de vivre cette nouvelle expérience, l'envie d'oser pour continuer à se développer, l'envie de créer un souffle nouveau... L'ENVIE prend donc le dessus et devient le moteur de cette campagne.

Je me lance dans la rédaction de mon projet, la sélection des photos, le choix des contreparties...
L'objectif est de participer à un salon professionnel pour permettre à la marque d'accroître sa notoriété.
Je mets des jours à déterminer la somme, prise entre le montant qu'il me faudrait réellement pour pouvoir pallier à toutes les dépenses et la peur de demander trop, de ne pas atteindre le montant fixé.

Je clic pour mettre en ligne le projet, sans avoir conscience qu'à ce moment là, une course effrénée va alors commencer, ne s'arrêtant qu'à la dernière seconde de la campagne.

Je commence vite à être grisée par le challenge et par ce petit œuf qui a 30 jours pour se remplir.
Peu m'importe les sommes données, voir des personnes contribuer c'est cautionner le fait qu'elles aiment le projet et la marque, c'est gratifiant et ça donne des ailes.

Lorsque la collecte est calme, des sentiments de peur, de doute, de remise en question du projet s'emparent de moi,
Puis arrive un message, un don, un encouragement qui me rebooste, relance ma créativité, donne de nouvelles idées, me fait passer ce coup de fil que je n'arrêtais pas de repousser...
Des amis avec des pseudos originaux me font sourire, des inconnus sensibles au projet m'envoie des messages, "des amis d'amis" participent à l'aventure...

Une campagne de crowdfunding c'est un peu comme la création d'entreprise : ce sont les montagnes russes !
ça monte, ça descend, sans vraiment savoir quand ça s'arrêtera. Et comme on est des dingues, on reprend un ticket à chaque fois !!!

Les contributeurs se piquent au jeu, nombreux sont ceux qui vont voir plusieurs fois par jour où en est la cagnotte.
Certains se démènent pour faire bouger leur réseau, présenter la marque et le principe : soutenir des créateurs et des projets en devenir qui ont besoin d'aide.

Le temps passe, il reste 4 jours pour tout boucler, c'est stressant et motivant en même temps.

Jour J, j'ai jusqu'à 23h59 pour atteindre la somme fixée.
J'envoie des messages, des SMS, des mails... pour faire comprendre l'importance et "l'urgence" de la situation
A 10h30 : les 100% sont atteints et dépassés.
A ce moment là, je suis seule à mon bureau, personne ne me vois... Je danse la carioca devant mon écran, les larmes aux yeux.
Soulagée, émue, fière, reconnaissante.

C'est 100% mais ce sont surtout 54 contributeurs, une énorme bouffée d'émotions, une envie de crier MERCI sur tous les toits,
C'est aussi la pression de ne pas décevoir, la satisfaction d'être arrivée au bout, l'impatience de faire ce premier salon...
Une chouette expérience humaine qui a permis de belles rencontres, des contacts professionnels, des partenariats avec d'autres marques...
Tout ça grâce à 54 personnes que je remercie encore aujourd'hui pour leur soutien et leur générosité.

Je faisais partie de la génération de l'entre deux : entre celle qui pense que le crowdfunding c'est juste demander de l'argent aux gens, et celle qui se rend compte que derrière cette démarche, c'est surtout encourager et aider de jeunes créateurs.
Des créateurs qui ont besoin de ce soutien humain et financier pour avancer et développer ce qui, peut-être, vous fera rêver demain.



Rédigé le  14 sep. 2015 20:30  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Les premières fois...

Les premières fois...
On a tous en tête des "premières fois" auxquelles on aime repenser...ou pas !...
Avec sourire, regret ou envie, elles sont là et font partie de nous, de notre histoire.
Les premières fois en tant que chef d'entreprise sont tout aussi épiques...

La première fois que j'ai pris RDV avec mon banquier, pour lui dire que j'allais mettre toutes mes économies dans la création de cadeaux originaux pour enfants... Même pas peur !...

La première séance photo avec les parents et les enfants testeurs des produits C dans combien de dodos ? : speed, émouvant, crevant et revigorant à la fois. C'est plein d'échanges, de sourires, d'éclats de rires, de gaieté, d'inattendu, de naturel... Ma bouffée d'énergie.

La première commande en ligne : j'ai vérifié au moins 4 fois les informations client et j'ai dû mettre 1 heure à la préparer tellement je voulais que tout soit parfait !

Le premier appel d'un média super connu, en l'occurrence RTL2 : je cherchais désespérément à reconnaître la voix de celui qui me faisait cette blague avant de me rendre compte qu'il s'agissait bel et bien de RTL2 ! Grand moment de solitude !... Journaliste super sympa.

Le premier coup de blues à me demander pourquoi je me suis lancée dans une telle aventure, à me sentir bien petite face à tous ces géants.
 
Le premier mail d'une inconnue qui salue mon parcours, le nom de la marque, l'univers et les produits C dans combien de dodos ?, le courage de relever ce challenge qu'est la création d'entreprise... J'ai dû lire le message 10 fois tant il était touchant et sincère.

La première boutique qui m'a fait confiance et qui a accepté de référencer les super calendriers. Merci Johann.

(...)

Je sais qu'avec C dans combien de dodos ?, de nombreuses "premières fois" m'attendent encore.
Des joyeuses, des cocasses, des terrifiantes...
Des premières fois qui nous prennent au ventre, nous mettent le doute, nous chamboulent...

Je vous souhaite à tous de vivre de nombreuses premières fois.
Bonnes ou mauvaises, elles nous construisent, nous enrichissent, nous font tout simplement vivre !

Rédigé le  11 juin 2015 8:25  -  Lien permanent
0 Commentaires  

C dans combien de dodos ? le blog

C dans combien de dodos ? le blog
21 mai 2014 - 21 mai 2015

Un an jour pour jour, naissance de mon "p'tit 3ème", non pas à la maternité, mais au registre de la chambre de commerce.
Répondant au doux nom de C dans combien de dodos ?, j'officialisais les 12 mois de travail et de préparation effectués dans l'ombre et dans l'anonymat.
Même si la mise en ligne du site s'effectue un peu plus tard et représente à mon sens, "la vraie" date d'anniversaire, cette inscription administrative reste un moment important pour moi.
Peut-être me faut-il cette année de recule pour commencer à évoquer le début de l'histoire...

Sur les réseaux sociaux on présente la concrétisation d'un contrat, la mise en place d'un partenariat, la publication d'un article de presse...
On ne s'attarde pas sur le temps passé, les moments de doutes qui nous envahissent, les jours un peu gris.
C'est normal, on souhaite ne garder que le meilleur, présenter avec fierté l'aboutissement de ce doux mais long labeur.
Parce qu'on me pose de plus en plus de questions sur cette belle aventure et parce que je ressens aussi le besoin de la partager avec vous, je me lance dans l'ouverture de ce blog.

Un blog sans prétention qui va vous permettre de suivre "les coulisses" de C dans combien de dodos ?
Un blog qui permet d'entrer un peu plus dans le détail que les annonces faites sur Facebook ou les 140 caractères accordés par Twitter.
J'aurai également à cœur de vous présenter de chouettes personnes que j'ai l'occasion de croiser : des partenaires, des créateurs, des blogueurs...
Des échanges enrichissants qui ont,  à travers une phrase, un conseil, un regard... changé certaines choses en moi.
Des moments importants ou anecdotiques qui seront présentés avec humour, simplicité et objectivité, enfin... j'essayerai !... ;-)

J'espère que vous serez au rendez-vous.
Je suis sensible aux commentaires que vous aurez pris le temps d'écrire, aux belles personnes car c'est auprès d'elles que je me "nourris" et à la "positive attitude" car c'est avec elle maintenant que je veux vivre.
Nous y voilà : Je m'appelle Florence, j'ai 36 ans, j'ai un mari fabuleux & deux merveilleux enfants (comme dans les contes de fées) et j'ai décidé de créer ma petite entreprise pour aller au bout de cette douce et folle idée qui me trottait dans la tête : créer de jolis cadeaux ludiques et originaux, pour répondre à cette fameuse question que tous les enfants posent : C dans combien de dodos ?

Rédigé le  21 mai 2015 8:18  -  Lien permanent
2 Commentaires